All news

L'anarchie et la nature

Pissarro à Eragny

L'anarchie et la nature

L'anarchie et la nature

Published at 26 April 2017
Marqué par les combats qu’il a dû mener en tant qu’artiste, Pissarro est un fervent partisan de la cause anarchiste tout au long de sa carrière.

 

Il se lie d’amitié avec de nombreuses personnalités telles qu’Élisée Reclus et Octave Mirbeau, grâce à qui il découvre la littérature anarchiste. En 1889, Pissarro entreprend un projet audacieux : la réalisation d’un album de vingt-huit illustrations anarchistes réalisées à la plume, intitulé Turpitudes sociales, qu’il fait circuler au sein de sa famille. Le 29 décembre de cette même année, l’artiste envoie l’album à ses nièces Esther et Alice Isaacson, à Londres, accompagné d’une longue lettre dans laquelle il souhaite sensibiliser leurs jeunes esprits à la misère et à l’oppression urbaine.
 
Peu de temps après, Lucien et Georges, les fils de l’artiste, influencés par les images de l’album, commencent à proposer leurs propres illustrations à des journaux anarchistes.
Année après année, Pissarro s’attache un peu plus encore, conformément à ces idées, à dépeindre les difficultés de la vie rurale.
 
 

L’humble et colossal Pissarro se dévoile à travers le documentaire de Christophe Fonseca Camille Pissarro sur les traces du père des impressionnistes